Afin de pouvoir travailler dans de bonnes conditions, un Webmaster a besoin d’une boite à outils pertinente. Dans le cas contraire, il passera son temps à bidouiller. Comme un artisan sans bons outils, il ne sera pas en mesure de se concentrer entièrement sur sa tâche, car il ne pourra pas avoir confiance dans ses outils. Néanmoins, après des années d’expérience, je me rends compte que des outils, il en existe des milliers, mais lesquels choisir en mode 20/80 pour ne pas avec 50 outils. Voyons ensemble quels sont les bons outils du Webmaster pour travailler efficacement.

 

Quel poste de travail utiliser ?

Poste de travail portable

Personnellement, je suis quelqu’un toujours en mouvement. Pour cela, je considère que le poste de travail portable est le strict minimum pour pouvoir travailler efficacement et bouger. Votre poste doit avoir quelques pré-requis importants :

    • Avoir de la place sur le disque dur (au moins 20Go), sinon, faites de la place
    • Celui-ci doit avoir de la batterie. J’ai déjà travaillé avec un poste qui doit resté branché pour resté allumer. La moindre interruption de courant (coupure ou quelqu’un débranche pour N raison) et hop… Perte de toutes les données non sauvegardée. De quoi s’arracher les cheveux quand on débute et qu’on a pas l’habitude de sauvegarder à chaque ligne de code écrite.

Poste de travail fixe

Le poste de travail fixe est pour ma part complètement optionnel. Néanmoins, c’est un excellent support lorsqu’on travaille sur des tâche plus complexe qui demande de se poser plusieurs heures ou que l’utilisation d’un seul ordinateur devient insuffisant.

De plus, celui-ci permet d’ajouter un deuxième écran sur votre portable au besoin. Il permet aussi de servir de sauvegarde ou support en cas de problème avec votre poste portable. Cela permet aussi de définir un espace de travail fixe, pas comme un portable où on peut se mettre un peut n’importe où, mais aussi dans des zones où nous pouvons être interrompus plus facilement (cuisine, salon, terrasse, etc.)

Ce que j’utilise

J’ai personnellement travaillé sur tous les postes possible, allant d’un HP portable de 5 kilos (avec windows ou linux) au mac book air (celui que j’utilise actuellement). Mais j’ai aussi travaillé sur des postes fixes. Après toutes ces expériences, je préfère disposer d’un poste portable mac et d’un poste fixe windows/linux.

Cela permet d’avoir 3 systèmes d’exploitation complémentaires, et cela permet aussi de travailler son adaptation, car lorsqu’on travaille avec des personnes sous d’autres systèmes d’exploitation (OSX, Windows, Ubuntu, Debian, etc.), c’est à nous de savoir nous adapter 🙂 Donc autant apprendre à les maîtriser en amont.

 

Quel éditeur de texte ou Environnement de Développement (IDE) ?

Sublime Text pour le 20/80

Mon favori lorsque je ne fais que des interventions ponctuelles. Celui-ci offre une interface simple et épurée, avec beaucoup de raccourcis intéressants. C’est celui-ci que j’utilise 80% du temps. Par contre, dans le cas de développement d’application de complexité moyenne ou haute (plus de 50/100 fichiers), je préfère passer sur un système plus complexe.

Donc les avantages :

    • Gratuit
    • Installation en quelques instants
    • Interface épurée
    • Coloration syntaxique (signifie qu’il adapte la couleur du texte par rapport au langage de programmation utilisé)
    • Une bonne vingtaine de raccourcis super utiles

Les désavantages

    • Devient plus complexe à utiliser lorsqu’il y a beaucoup de fichiers à gérer
    • Les recherches dans le code ne sont pas toujours fluide, cela demande un peut de temps d’adaptation
    • Ne permet pas par défaut de modifier des fichiers directement sur un serveur FTP (j’en parle plus bas)
    • Ne permet par défaut de gérer les versions des fichiers avec un logiciel comme git (j’en parle plus bas aussi)

WebStorm pour la puissance

Le bazooka ! Clairement, c’est le logiciel par excellence si vous développez de manière régulière. Cet outil très puissant permet de faire beaucoup de choses.

J’ai travaillé plusieurs années avec, je n’ai jamais utiliser d’outils aussi performant et simple d’utilisation.

Avantages :

    • Fait tout ce que Sublime Text permet
    • Possibilité d’éditer des fichiers directement depuis un serveur FTP
    • Possibilité d’utiliser un système de version comme git
    • Permet d’utiliser des raccourcis extrêmement utiles comme de cliquer sur un morceau de code pour ouvrir le fichier contenant le programme désiré. Clairement, un gain de temps non négligeable, facilement 1h de gagnée par jour.
    • Prise en main super rapide
    • Système de recherche vraiment bien fait !

Désavantages :

    • Payant (mais vu sa performance, c’est normal, c’est un outil de pro)
    • Beaucoup d’options lorsqu’on commence

Atom pour les bidouilleurs

Alors, là, je m’engage sur un terrain inconnu, mais je pense qu’il mérite sa place ici. J’ai entendu beaucoup de bien sur ce logiciel. Atom un environnement développement fonctionnement sous forme de package. C’est-à-dire qu’on peut ajouter un très grand nombre de fonctionnalités en installant des packages.

Je ne l’ai pas personnellement utilisé, car je n’avais pas envie ni le temps de le creuser à l’époque. Mais je pense qu’il est génial pour ceux qui aime tout contrôler et avoir leur propre système gratuit. Je ne le recommande donc pas au novice, car j’ai vu des développeurs avoir des développeurs passer plus de temps à le comprendre plutôt que de comprendre le programme qu’ils devaient comprendre.

S’occuper de jouer avec l’outil plutôt que de jouer avec la tâche pour laquelle on utilise l’outil. Je me suis souvent fait avoir 🙂

Avantages :

    • Personnalisable
    • Entièrement gratuit

Désavantages :

    • Compliqué à prendre en main
    • Semble parfois instable (d’après des premiers retours)

Ce que j’utilise

Personnellement, tant que je travail sur des petits projets (site internet simple), j’utilise Sublime Text. Lorsque les choses se corse et que je passe dans un système plus complexe, je me sers de WebStorm. C’est un investissement.

Donc :

    • Si vous travaillez essentiellement avec des gestionnaires de contenu (CMS) comme wordpress, Sublime Text suffit largement.
    • Mais si vous créer un site depuis un Cadre (Framework) comme Synfony, alors WebStorm sera un bien meilleur allié.

Note : N’oubliez pas de nous dire dans les commentaires lequel vous préférez.

 

Quel gestionnaire de version ?

Avant de parler de la liste des gestionnaires de contenu, voyons en quoi cela consiste.

Lorsqu’on créé un site internet, nous sommes amenés à ajouter de nouvelles fonctionnalités. Pour cela, nous allons revenir plusieurs fois dans nos fichiers pour écrire de nouveaux morceaux de programme. Mais que se passe-t-il lorsqu’on a commencé le projet il y à quelque temps ?

Et bien, retrouver quand et pourquoi nous avons écrit les premiers morceaux de programme devient plus complexe. De plus, lorsqu’un dysfonctionnement (bug) apparaît, il faut être capable de savoir depuis « quand » celui-ci est apparu.

Pour cela, nous avons donc besoin d’isoler chaque version de notre logiciel avec un commentaire à chaque fois. C’est là qu’un gestionnaire de contenu intervient dans un premier temps. Il permet de créer un historique de chaque modification pour suivre l’histoire de votre programme.

De plus, il permet de travailler à plusieurs et permet de travailler simultanément sur le même projet, voir le même fichier, sans interférer ou casser le programme d’un autre développeur.

Je vous lasse faire vos propres recherches pour en savoir plus, passons désormais aux différents gestionnaire disponible :

Subversion (SVN)

C’est le premier que j’ai pu utiliser. Facile d’utilisation lorsqu’on est seul, il devient compliqué rapidement lorsque le projet devient compliqué. Je l’ai utilisé pour commencer, j’ai ensuite découvert GIT et je n’ai plus jamais utilisé SVN.

Mercurial

Je l’ai très peu utilisé, même scénario que SVN. GIT est mieux.

GIT

C’est le logiciel de référence. Il a d’ailleurs été conçus pour répondre aux besoins des développeurs du noyau linux. Donc prévu pour les environnements complexes avec un ou plusieurs personnes travaillant sur un projet. Avec aussi plusieurs version du projet à maisntenir.

Avantage :

    • Extrêmement puissant
    • Une bénédiction après seulement 1 semaine de travail

Désavantages :

    • Un peu difficile à utiliser au début

Celui que j’utilise

Comme vous avez du le voir, je suis pro GIT. Par contre, je préfère être radical dès maintenant. N’utilisez jamais d’interface graphique pour utiliser GIT sauf celle de GitHub (une plateforme qui héberge des projet sous GIT).

J’ai beaucoup trop vu de personnes avoir des problèmes dans leur projet. Tout ça car ils préféraient utiliser une « interface  » soit disant plus simple au début, mais qui commence à faire n’importe quoi quand les choses deviennent plus complexes. Il est préférable d’utiliser GIT uniquement en ligne de commande (avec la console, j’en parle plus bas), c’est plus compliqué les 3 à 5 premières utilisations, mais une fois qu’on a compris le truc, on fait 10 fois plus de choses et plus simplement qu’avec l’interface graphique.

Note : En cas de besoin, n’hésitez pas à poser des questions en commentaires, j’ai souvent été le référant GIT dans mes précédentes expériences. Je pense que c’est l’outil que vous devez absolument savoir maîtriser avant tout autre outil du webmaster !

 

Qu’est-ce qu’un client FTP et lequel choisir ?

Un client FTP permet de se connecter à un serveur de données (comme OVH) afin de le parcourir comme nous parcourons les fichiers sur notre poste. Pratique pour envoyer/récupérer des fichiers ou pour faire une petite mise à jour de fichiers en ligne.

FileZilla

Gratuit et pratique. Pas grand chose à dire. Dispo sur Mac, Windows et Linux.

Putty

Gratuit et pratique aussi. Dispo sur Windows.

Ce que j’utilise

Il en existe beaucoup sur le marché, mais c’est vraiment un outil utilisé de manière ponctuelle, donc prenez ce qui vous semble le plus simple pour vous. Sinon, FileZilla. Pourquoi ? Car il faut bien trancher et qu’il est dispo sur Mac, Windows et Linux 😉

 

Qu’est ce qu’une console et laquelle choisir ?

La console permet de naviguer et effectuer des commandes sur votre machine ou sur un serveur (comme ovh qui n’accepte que les commandes). Très pratique une fois qu’on sait comment l’utiliser. Je pense que c’est le deuxième outil à savoir maîtriser en priorité après GIT. GIT que je vous conseille d’utiliser en ligne de commande.

La console de GIT

Permet d’effectue des commandes directement sur votre poste.

Putty (windows)

Permet de se connecter à un site distant et de pouvoir y exécuter des commandes.

Le terminal (mac)

Permet d’effectuer des commandes directement sur votre mac et sur un serveur distant.

Ce que j’utilise

Etant sous Mac, j’utilise le termina par défaut. Lorsque je suis sur windows, je me sert de la console de GIT (qu’il installe par défaut avec le logiciel)

 

Quel serveur web local

Un serveur web en local (sur votre poste) vous permet de stocker des sites internet directement sur votre poste. Très pratique pour travailler de n’importe où avec ou sans internet. Mais aussi d’avoir un environnement de test qui n’impacte pas l’environnement de production (la version en ligne du client final).
De plus, certains langages de programmation en on besoin pour fonctionner comme PHP. J’en parle dans ma série d’articles pour apprendre le PHP en mode 20/80 et je vous explique comment l’installer.

MAMP sous Mac

WAMP sous Windows

Installer celui qui correspond à votre machine.

 

Quel ce qu’un espace de rangement et lesquels utiliser ?

Notre rôle est de créer de la valeur numérique. Mais que se passe-t-il si notre machine tombe en rad ? Et bien nous perdons toute cette valeur. Il est donc important de nous protéger contre les pertes, mais parfois aussi de rendre accessible cette valeur pour nos partenaires.

Google Drive (cloud)

Gratuit et très pratique, il permet de mettre en ligne des fichiers offices (word, tableur, présentation PPT, erc.), des images, des pdf, et toutes sortes de fichiers non volumineux (< 200Mo). C’est l’outil dont je me sers avec tous mes collaborateurs pour partager des informations.

C’est extrêmement pratique aussi car dans le cas de fichier de traitement de texte ou tableur, nous pouvons éditer ces fichiers en même temps (on voie le curseur du/des collaborateurs écrire). Donc pratique pour définir un cahier des charges pendant une discussion au téléphone ou skype.

Dropbox (cloud)

Pratique pour les gros fichiers et surtout pour les sauvegardes. (fichier supérieur à 200Mo)

Disque dur / Clé USB (physique)

Un disque dur ou des clé USB permettent d’avoir quelques versions hors-ligne aussi. C’est aussi pratique pour échanger de gros fichiers lorsqu’on est à côté d’un collaborateur.

 

Quel système de communication utiliser ?

Skype

La référence à mon goût pour travailler et échanger des fichiers en live. Il permet aussi de partager son écran, ce qui est très pratique pour travailler à deux sur un élément que l’on ne peut pas faire en même temps.

Google Hangout

Pratique pour les conférences à plusieurs.

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura plus et vous aidera dans votre cheminement de webmaster.
Et vous, quels outils utilisez vous et pourquoi ? Dites-le dans les commentaires 🙂

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •